logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/09/2012

Quand l'Europe du Sud disparaîtra ...

 

Europe, faillite,

C'est clair, et je précise : extrêmement clair. L'Europe du Sud disparaîtra d'ici moins de deux décennies. Mais l' Europe du Sud, c'est qui ? Principalement la Grèce, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, et en évidence la France.

Pour quelles raisons ? Ces pays sont dans le tourmente économique et sont plongés actuellement dans une crise sans précédent ; contrairement à d'autres qui, dans le Monde, tiennent « bien la route » comme l'Australie par exemple. (Pour mémoire, l'Australie est classée par le PNUD - Programme des Nations unies pour le développement - deuxième pays le plus développé au monde après la Norvège).

Donc, l'Europe du Sud se meurt :

- en raison du laisser-aller de gouvernements laxistes qui se sont succédés et qui continuent encore aujourd'hui à exercer leur politique déplorable.

- en raison de l'affaiblissement constant des richesses dont bénéficiaient les nations concernées.

- en raison des dangereux dérapages commis par les syndicats qui ont été souvent à l'origine de la ruine de nombreuses structures économiques.

- en raison d'une crise économique sans précédent où la concurrence déloyale s'est installée entre de nombreux pays de la communauté européenne, différents les uns des autres par leur niveau de vie, leur histoire et leur culture.

- en raison des flux migratoires qui se sont succédés depuis plus de trente ans et qui ne font qu'augmenter depuis plusieurs mois.

Que va-t-il donc se passer ?

Il est clair que la situation risque de se dégrader si les gouvernements et surtout si les peuples ne réagissent pas rapidement. Un pays qui s'affaiblit ressemble à une personne atteinte d'une grave maladie. A un moment donné, si la rémission n'apparaît pas, c'est la mort assurée. Pour une nation, c'est la disparition de ses libertés, de ses valeurs, de ses acquis et de son histoire.

Dans quels délais ?

Il est encore difficile aujourd'hui d'évaluer le temps réel de la disparition de l'Europe du Sud : 10 ans, 20 ans ou plus ? A priori, il semble que ce phénomène pourrait se manifester à moyen terme selon l'intensité des problèmes annoncés. Mais, les « bonnes surprises » ne doivent pas être écartées, et il est encore possible de croire à un redressement physique et moral de nos sociétés.

Que deviendront les pays de l'Europe du Sud ?

Si le redressement de cette zone s'avérait impossible, les états démocratiques disparaîtraient peu à peu, laissant la place à des régimes totalitaires ou à des républiques islamistes.

C'est le trajet habituel des chutes de la démocratie dont les dirigeants ont été incapables de donner à leur pays les règles de conduite fondamentales indispensables pour la sécurité et l'avenir des citoyens.

La contagion …

L'Europe du Sud frappée de plein fouet par le cataclysme économique et social, la contagion est inévitable, et l'Europe du Nord verra également d'énormes changements. Non pas en raison des influences de l'Orient et du continent africain, mais par la domination de l'Allemagne ou peut-être de la Russie dont les ambitions s'éclaircissent à l'heure d'aujourd'hui.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

 



21/06/2012

Le Parti socialiste pourra-t-il sauver la France de la faillite ? Condamné à réussir ! ...


Parti socialiste, Hollande, Ayrault, Faillite,

Dimanche 17 juin, le Parti socialiste a gagné largement les élections législatives, et désormais il est devient le grand maître à bord du paquebot France. Grand maître, puisqu'il détient la présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Sénat, la quasi totalité des régions ainsi que la plupart des collectivités territoriales, et situation extraordinaire tous les corps intermédiaires, dont en particulier les syndicats et quelque part aussi les principaux médias.

Ainsi, François Hollande rassemble tous les pouvoirs, et dans ces conditions, il pourrait agir sans grand problème pour changer le visage de la Nation, que ce soit à l'échelon politique, économique ou social. De même, grâce au poids électoral dont il jouit, il a les coudées franches pour aborder les problèmes européens, et s'imposer au milieu des chefs d'Etat des vingt sept pays de la Communauté.

A première vue donc, le Chef de l'Etat possède maintenant un immense « boulevard » pour engager ses réformes et pour bâtir le changement annoncé au Bourget le 22 janvier dernier.

Mais, dans la réalité des faits, la situation est beaucoup plus compliquée, la marge de manœuvre du Président étant extrêmement limitée en raison de l'abominable rigueur qui nous guette depuis longtemps et qui nous rattrape aujourd'hui. Car, on ne peut plus se voiler la face. Pendant la durée des campagnes électorales, présidentielles ou législatives, personne n'a dit la vérité aux français, que ce soit à droite ou à gauche. Les politiques ont caché soigneusement aux citoyens la catastrophe qui menace la France, un mensonge délibérement orchestré par des partis beaucoup plus soucieux de gagner des élections que de favoriser les intérêts du peuple.

Seul, François Bayrou a souligné à maintes reprises jusqu'à maintenant encore, le grand danger qui menace la Nation, mais ses annonces sont restées sans échos, les français préférant le déni à toutes les réalités du moment.

Aussi, nous entrons dans une période extrêment difficile pour la plupart des citoyens, et les jours qui arrivent seront décisifs pour l'avenir de notre économie et de notre place en Europe et dans le Monde.

Le 6 mai et le 17 juin, la France a confié son destin aux socialistes et d'une manière plus étendue aux partis de gauche.

Nou verrons d'ici quelques jours, voire quelques semaines, comment la situation va évoluer et si l'enfer redouté nous rattrape comme il a atteint précédemment la Grèce, l'Espagne ou dernièrement l'Italie.

Dans ces temps difficiles,nous ne pouvons que souhaiter bonne chance au gouvernement Ayrault et aux nouveaux députés en leur demandant d'une part, de respecter le peuple français et les valeurs fondamentales de la Nation et d'autre part, d'avoir l'ambition de reconstruire le Pays dans la justice et la solidarité.

Dernière autre recommandation : La Vérité. Que François Hollande ou Jean-Marc Ayrault aient le courage d'annoncer à tous les citoyens et à toutes les citoyennes de France, les efforts qu'ils attendent d'eux, les difficultés que chacun d'entre nous pourra rencontrer ans sa vie quotidienne, et les sacrifices qu'il faudra faire obligatoirement tôt ou tard afin de sortir de l'impasse dans laquelle notre Pays est engagé maintenant depuis plus de 30 ans.

La rigueur est face à nous, et nous ne pourrons jamais la contourner.

Il est clair que les Socialistes et ses alliés doivent impérativement apporter à la Nation des solutions concrètes et efficaces, faute de quoi la France sombrera inévitablement dans la faillite. Mais les français doivent s'attendre à des jours pénibles qu'aucune politique, même la plus saine et la plus sensée, ne pourra pas éviter, hélas.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

Voir articles connexes en cliquant sur les liens ci-dessous

http://www.pierre-alain-reynaud.com/pages/les-points-d-ac...

http://www.pierre-alain-reynaud.com/pages/le-billet-grinc...

 

 

 

08/06/2012

L'inévitable faillite socialiste : Une fin annoncée de la République ?

Parti socialiste, Hollande, Ayrault, Faillite,

Je suis républicain, et comme tel, je m'indigne de ce qui se passe en France aujourd'hui.

Comme de nombreux pays de la planète, notre Nation subit de plein fouet la crise mondiale à laquelle viennent s'ajouter les douloureux chaos de l'Europe dûs aux faillites de la Grèce et de l'Espagne.

La dette de la France est considérable, et il est extrêmement urgent de mettre un terme à cette dérive qui n'a que trop durer. Comme tant d'autres Etats, les caisses sont vides et la question est de savoir comme les renflouer.

Avant tout, il faut considérer que la dette de la France est surtout … la dette des citoyens ! C'est-à-dire la mienne, la vôtre, celle de vos parents, celle de vos amis, de vos voisins, etc … etc...

De toute manière, il est très clair que d'une manière ou d'une autre, ce sera aux citoyens à rembourser cette dette, qu'ils soient riches ou pauvres, et malheur aux plus fragiles qui se retrouveront encore plus démunis que ce qu'ils le sont aujourd'hui.

Le parti socialiste, et plus généralement la gauche, sont en train de nous mentir avec un tel cynisme que l'on a peine à imaginer. Et même le Président Hollande que l'on pouvait considérer jusqu'à ces derniers temps comme un homme « honnête » se complet maintenant dans une indécence qui n'est pas digne d'un Chef d'Etat.

Dans ce contexte, l'indignation est au cœur de chacun de nous quand on sait pertinemment que le nouveau gouvernement va entraîner le Pays dans une folle tempête dont personne ne pourra sortir indemne.

D'autant plus que parallèlement à cette déplorable gestion annoncée, la déraison de la gauche glissant vers une amoralité déplorable pour notre jeunesse, va faire plonger notre Nation dans la « culture de l'inertie, de l'assistance et de l'oisiveté réunies ». Autrement dit, la fin de la société française ne fait que commencer.

Je m'indigne donc contre le gouvernement Ayrault qui va sombrer dans un programme de dépenses inconsidérées en créant notamment des postes dans la fonction publique, inutiles pour la plupart.

Je m'indigne contre ce même gouvernement qui va engager une contre réforme des retraites à priori largement désastreuse. Et si Nicolas Sarkozy n'a pas été toujours à la hauteur de ses missions au cours de son quinquenat, il a entrepris toutefois avec succès cette réforme devenue indispensable, afin que chaque citoyen puisse maintenir un minimum de pouvoir d'achat jusqu'à la fin de ses jours.

Le projet socialiste allant à contre courant du gouvernement Fillon va donc coûter une FORTUNE à la Nation et donc à chacun de nos citoyens qui seront une fois de plus contraints à « se serrer la ceinture ».

Je m'indigne contre la légalisation du cannabis proposée par l'ancien ministre socialiste Daniel Vaillant qui pousse le gouvernement actuel à prendre cette décision. Personne n'ignore que le cannabis est dangereux et il est inconcevable que cette drogue entre en toute légalité dans la vie de nos compatriotes.

Je m'indigne également contre la dépénalisation de ce même cannabis avancée par Cécile Duflot, actuelle ministre du Logement. Si l'on considère que le trafic et l'utilisation de stupéfiants n'est plus un délit, on étendre cette règle à tout autre acte malhonnête, contravention, infraction, méfait ou violation de la loi.

Je m'indigne encore contre le mariage homosexuel qui est contraire à la logique des sexes et totalement discordante dne part avec les valeurs humaines de nos sociétés et d'autre part, avec les principes moraux sur lesquels sont établies toutes les religions du Monde.

Comme je l'ai déjà dit, il est nécessaire qu'un statut officiel soit établi au profit des couples homosexuels, mais cette condition doit être limitée à une union citoyenne, et non à un mariage qui reste l'union légitime d'un homme et d'une femme.

Je m'indigne de même, contre le projet de loi de Madame Taubira, nouvelle garde des Sceaux qui consiste à supprimer les tribunaux correctionnels pour les mineurs, et donc encourager largement une délinquance croissante depuis quelques années.

Je m'indigne pareillement contre une gauche laxiste qui favorise l'indiscipline citoyenne et installe l'incurie à l'intérieur de notre Pays.

Je m'indigne enfin contre un Parti socialiste qui fait le jeu de l'extrême gauche en s'alliant avec Jean-Luc Mélenchon, l'aventureux chef de file d'un communisme ressuscité, lequel Monsieur Mélenchon et ses amis entraîneront la France un jour ou l'autre dans le discrédit international, avilissant la Nation française comme jamais elle ne l'a été depuis la Seconde Guerre Mondiale.

Ainsi, à force de donner de mauvais coups à la finance indispensable pour le développement des entreprise, à la moralité qui disparaît peu à peu de notre société, à l'identité nationale chère à nos citoyens, et au développement de nos valeurs qui ont fait la grandeur de la France pendant des siècles, le Parti Socialiste et ses alliés de Gauche vont faire basculer la France dans un tel chaos que la République ne s'en relèvera plus

La République décapitée, ce sera la porte ouverte aux extrêmistes de droite ou de gauche qui se traduira systématiquement par un pouvoir dictatorial.

Dés maintenant, stoppons immédiatement l'incendie qui menace notre avenir et celui des générations futures.

Comme par le passé, àplusieurs reprises dans notre Histoire nationale, la Patrie est à nouveau en danger ! Prenons-en largement conscience !

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique