logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/01/2014

Où va François Hollande ? Où va la République ?

 

hollande,république,

Souvenez-vous et ce n'est pas bien éloigné …

Le 22 janvier 2012, au cours de son grand meeting du Bourget, François Hollande nous annonçait des « lendemains qui chantent » s'il était élu président de la République.

Il faut dire que ce formidable rassemblement socialiste était alléchant, d'autant plus que la popularité de Nicolas Sarkozy s'était dégradée depuis quelque temps : le chef de l'État de l'époque, ami des grands patrons, était accusé d'une politique trop libérale et donc défavorable à la classe ouvrière et à l'ensemble des travailleurs. Un ras-le-bol largement exploité par les médias qui apportait de l'eau au moulin du PS, et bien entendu à son leader principal en la personne même de Monsieur Hollande.

C'était la grande époque du « changement, c'est maintenant » et une majorité de française se félicitait d'un « Hollande » nouveau, un homme qui s'affirmait désormais avec un charisme étonnant et qui souhaitait prendre le pouvoir pour entreprendre des réformes profondes, indispensables au bonheur de notre société française : réforme de l'économie, réforme de l'emploi, réforme fiscale, réforme du système politique, sans oublier l'amélioration notable des conditions de vie des citoyens dans leur quotidien.

Résultats constatés : François Hollande élu à 51,64 % devançant largement Nicolas Sarkozy crédité seulement de 48,36 % des voix.

Le temps est passé avec son lourd chariot de problèmes économiques et sociaux et jusqu'à ce jour rien n'a été véritablement résolu. Au cours des mois écoulés, qu'à-t-on pu constater de positif ? Pas grand chose, faut-il l'avouer. Un président de la République socialiste qui se détache de plus en plus de la gauche traditionnelle, et qui vire vers un style de politique social démocrate, sans repère évident et sans aucune volonté réelle de transformer la Nation.

Mieux que cela, François Hollande signe un « pacte des responsabilité » qui, bizarrement n'est qu'une sorte d'alliance plutôt malsaine avec le MEDEF. Ce pacte, je l'appellerai personnellement « pacte d'irresponsabilité » puisqu'il diminue considérablement au final les droits et les espoirs de la grande masse des travailleurs.

François Hollande à la tête de la France, c'est le déclin obligé de notre beau pays qui s'en va aujourd'hui « droit dans le mur ». Un constat visible par chacun de nous à tout moment.

Que sera notre Nation en 2017 ? Combien de chômeurs y-aura-t-il en plus ? Combien d'entreprises encore fermeront leurs portes d'ici là ? Que deviendront nos droits sociaux et nos retraites ? Quels seront les débouchés pour notre jeunesse ?

La situation est tellement grave que le peuple doit réagir sans tarder, s'il veut sauver ses libertés et les quelques acquis qui lui restent.

Pour couronner le tout, voici que Monsieur Hollande un président de la République qui se voulait exemplaire, affiche maintenant une vie privée désordonnée. Bien sûr, je ne ferai de commentaire sur ce dernier point, chacun ayant le droit de gérer son existence comme il le souhaite. Cependant, un chef d'État n'est pas n'importe quel citoyen et il existe des obligations et des devoirs qui se rattachent obligatoirement à sa fonction, ce qui implique évidemment une certaine retenue dans le quotidien de sa vie.

Et puis aussi, pendant que le président joue les amoureux, s'occupe-t-il sérieusement des grands dossiers du Pays ? Je laisse à chacun et à chacune de juger de la situation.

En attendant, la république française va mal, très mal même, et que deviendra demain notre belle démocratie ? La certitude aujourd'hui est que personne ne peut garantir sa continuité dans les années qui arrivent.

Pierre Reynaud

Sites internets :http://www.la-revolution2014.fr/

www.pierre-alain-reynaud.com

 

29/06/2012

Les français ont-ils eu raison de voter François Hollande ?

François Hollande, Parti socialiste,Les 22 avril et 6 mai 2012, Les français ont choisi François Hollande pour se débarrasser de Nicolas Sarkozy, ou pour le « sortir » comme de nombreux opposants de gauche l'ont déclaré sans aucune prévenance sur les chaînes de télévision.

Il est vrai qu'il n'a pas toujours été à l'écoute de la France, ce qui a été, faut-il le constater, assez dommageable pour le Pays et pour l'ensemble de nos compatriotes.

Mais, incontestablement, l'ancien président de la République, s'est toujours comporté comme un grand Chef d'Etat, que ce soit à l'échelon national ou au niveau international.

Aujourd'hui, la Nation connaît un grand vide politique comme jamais nous n'en avons connu sous la Cinquième République.

Sans remonter juqu'en 1958 date de sa fondation, souvenez-vous des années 80 au moment où François Mitterrand est arrivé au pouvoir. Rien à voir avec le socialisme d'aujourd'hui. A l'époque, on pouvait réellement espérer dans l'action d'une gauche solide, compétente et motivée pour apporter au peuple de France un changement radical face à une bourgeoisie réactionnaire et démodée.

Mais 2012 n'a donc rien à voir avec 1981. Qu'on lui soit favorable ou pas, il n'en reste pas moins vrai que François Mitterrand fut un grand président de gauche ; alors que François Hollande se révèle de jour en jour, comme un « petit président » qui n'arrivera jamais à surmonter les difficultés présentes ou futures.

Les français ont-ils eu donc raison de voter pour François Hollande ? Certainement pas ! L'ancien premier secrétaire du Parti Socialiste, n'aura jamais l'envergure d'un chef d'Etat. Arrivé au pouvoir suprême le 6 mai 2012 à la faveur de deux grands évènements particuliers (la mise sur la touche de DSK par le scandale du Sofitel à New York, et l'impopularité du Président Sarkozy), François Hollande est arrivé à la Présidence de la République par un pur et simple hasard qui n'aurait du jamais avoir lieu.

Et à l'heure actuelle, dès que l'on parle avec de nombreux français, il s'avère rapidement que l'on regrette de plus en plus Nicolas Sarkozy, même s'il ne rassemblait pas toutes les qualités que l'on pouvait attendre de lui.

Mais rendons à césar … ce qui est à césar ! François Hollande possède certaines capacités indéniables qui auraient pu faire de lui un excellent ministre comme il fut un temps un bon président du Conseil général de Corrèze.

Certainement honnête, sérieux, et convaincu d'un idéal socialiste, il reste toutefois dans une vision trop étroite de la France, et fort éloignée du monde nouveau qui se dessine au sein de ce troisième millénaire.

A ce rythme, le quinquennat du nouveau Président risque de faire perdre à nouveau à la Nation cinq années où le Pays aurait pu se reconstruire et revenir sur le devant de la scène internationale. Avec Nicolas Sarkozy, cette chance, si petite soit-elle, était encore possible. Avec François Hollande, je crains fortement pour les français que les déceptions futures soient aussi grandes que les espoirs ressentis par le peuple lors de son succès aux dernières échéances électorales.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

 

 

14/06/2012

Le Président et ses femmes

 

parti socialiste, hollande, trierweiler, royal,

Le tweet de soutien de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni pourrait être le thème d'un futur vaudeville digne de Feydeau ou de Labiche.

Nous avons connu les extravagances de l'époque Sarkozy avec Cécilia, puis Carla Bruni, et avec François Hollande, nous pensions sincèrement que la vie privée du nouveau Président ne serait pas entachée par des histoires rocambolesques.

Hier, nous est arrivé en plein figure une info à laquelle personne ne s'attendait, surtout en provenance de la « première dame de France ».

En scène donc, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, et au milieu François Hollande, l'ancien compagnon de l'une et le nouveau compagnon de l'autre. Le spectacle est cocasse, et il est fort possible que dans les jours qui arrivent, ce théâtre de boulevard se transforme en feuilleton … de la République.

 « Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tantd’années dans un engagement désintéressé », écrit sans complexe Madame Trierweiler, en sachant pertinemment que l'effet sera détonant.

Alors que se passe-t-il ? Un réglement de compte public entre les deux femmes ? Ou une position étrange de Valérie Trieweiler qui jouerait un rôle singulier dans un but bien déterminé ?

Il est clair que l'attitude de la compagne du Président de la République ne semble pas être anodine. Et peut-être qu'un jour ou l'autre, nous connaîtrons la vraie enigme du tweet.

En attendant, nous avons la certitude que Madame Trieweiler a jeté un pavé dans la mare qui éclabousse durement le Parti Socialiste et … François Hollande son propre compagnon.

Le 24 mai dernier, j'avais écrit un article qui commençait par les phrases suivantes : « Chaque jour qui passe confirme le 6 mai 2012. A cette date et sans s'en apercevoir, la France a élu une présidente en la personne de Valérie Trierweiler ».

La situation est confirmée aujourd'hui. La journaliste de Paris Match est passée du statut de « première dame de France » à celui que l'on pourrait assimiler de vice-présidente, Valérie Trierweiler dirigeant quelque peu, par dessus la tête de François Hollande, la politique de la France.

Après cet événement cocasse mai inquiétant, que pense le Président de la République ? A-t-il conscience que son pouvoir est sérieusement ébranlé et mis en cause ? Va-t-il réagir ? Ou se contentera-t-il de rester dans une position floue ?

Autant de questions qui jettent le trouble sur l'autorité d'un Chef d' Etat dont la force politique risque d'être affaiblie dans un proche avenir.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

A lire ou à relire :

http://www.pierre-alain-reynaud.com/pages/les-points-d-ac...

http://www.pierre-alain-reynaud.com/pages/le-journal-de-c...

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique