logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/01/2014

Indignez-vous ! Révoltez-vous ! Hommage à Stéphane Hessel, un GRAND parmi les GRANDS.

 

révolution,république,changement,indignation,espoir,

Voici bientôt un an, disparaissait Stéphane Hessel, tour à tour diplomate, ambassadeur, résistant, écrivain, militant politique et formidable défenseur des Droits de l'Homme comme chacun a pu le constater tout au long de sa vie.

En 2010, au sommet d'une très longue carrière jalonnée de prises de position courageuses et influentes, il signe un essai extraordinaire « Indignez-vous » qui va bouleverser le monde entier. Ce petit ouvrage, véritable phénomène d'éditions traduit en 34 langues et vendu à plus de 3 millions d'exemplaires dénonce le creusement des inégalités de richesse, souligne le poids du monde financier dans les choix politiques et dénonce clairement l'affaiblissement de l'héritage social du Conseil National de la Résistance, à savoir tout spécialement la sécurité sociale ainsi que le régime des retraites.

De même, « Indignez-vous » évoque la difficile situation imposée par l'État d'Israël à la Palestine et notamment à la Bande de Gaza, ce qui ne manque pas d'entraîner alors certaines critiques violentes de la part des institutions juives de France.

Quoi qu'il en soit, l'écrit reste un acte puissant de fermeté et de révolte qui ne manque pas d'interpeller les consciences, une réussite incontestable de son auteur en raison de ses fortes influences sur les populations qui vont manifester un peu partout en Europe, et tout d'abord en Espagne au cours du mois de mai 2011 où les nombreux manifestants n'hésiteront pas à se dénommer eux-mêmes les « indignés » (indignados) en référence au livre de Stéphane Hessel. D'autres manifestations vont suivre rapidement, à Athènes, à Liège, à Bruxelles, ainsi qu'à Paris et dans d'autres villes européennes, sans oublier celles outre Atlantique touchant les États-Unis comme Occupy Wall Street à New York, le 17 septembre 2011.

Malgré le mécontentement des peuples et leur souhait de se soulever contre une politique de mondialisation désastreuse, les mouvements contestataires vont s'essouffler peu à peu.

Et que reste-t-il aujourd'hui de cet engouement pour l'indignation et la révolte ?

Si le Monde vacille, si l'Europe connaît de grosse difficultés, et si la France elle-même la France ne va pas bien du tout, les peuples subissent, acceptent et se taisent.

Dommage ! Car si la réactivité disparaît de nos citoyens, la domination des pôles financiers sur les politiques économiques et sociales anéantira les peuples pour réinstaller bientôt une ère que je qualifierai moyenâgeuse.

Pierre Reynaud

Sites internets :http://www.la-revolution2014.fr/

www.pierre-alain-reynaud.com

 

14/02/2013

Réforme des retraites : pas moins de 1.200 euros mensuels

 

retraites,pauvreté,précarité,

La République, en dehors du principe de liberté, c'est particulièrement l'égalité et la fraternité.

Ces jours derniers, lors de la défense du mariage pour tous à l'Assemblée Nationale, Madame Christiane Taubira, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux en a fait une très belle démonstration. Mais l'article de ce jour ne concerne pas ce sujet. Il porte tout spécialement sur un volet de la réforme des retraites, à savoir la retraite minimale garantie.

A l'heure actuelle, les médias considèrent souvent que les retraités sont des privilégiés. Pour eux, ils représentent une classe sociale aisée disposant de moyens financiers confortables pour profiter de la vie. Au point de penser qu'il est logique de taxer largement leur pouvoir d'achat dans cette période de crise où il faut bien trouver, faut-il le dire … des boucs émissaires afin de re,fouler les caisses de l'Etat ! Et s'il est est évident aujourd'hui qu'un certain nombre de personnes à la retraite jouissent de très bons revenus, d'autres sont nettement moins favorisés. Les chiffres parlent par eux mêmes : plus d'un million de retraités vivent sous le seul de pauvreté, c'est-à-dire au-dessous de 964 euros par mois, soit un chiffre qui se situe très souvent entre 600 et 700 euros mensuels.

Il existe bien donc une fragilité sociale qui se manifeste par un pouvoir d'achat extrêmement faible, ce qui plonge un grand nombre de nos aînés dans la détresse, voire la misère. Ainsi, les pensions sont devenues trop modestes pour vivre dans la dignité et en particulier pour faire face à l'augmentation des dépenses de santé de moins en moins remboursées.

Il est urgent que cette situation change très rapidement, surtout quand le gouvernement de la France clame haut et fort qu'il veut rétablir la justice et la solidarité nationale.

Dès 2014, l'État devra prévoir une revalorisation profonde des retraites les plus basses et permettre à tous ceux et celles qui ont cotisé le temps de la durée légale, d'obtenir une pension qui ne soit pas inférieure à 1.200 euros brut par mois.

En dessous de ce montant, il est impossible de faire face aux dépenses obligatoires de l'existence, à savoir le loyer du logement, l'alimentation, les transports, les médicaments et les débours de santé, et quelques petits faux frais nécessaires à la vie de tous les jours.

Mais alors, comment subventionner le relèvement des pensions de retraite ?

Dans la réalité, le financement n'est pas compliqué. En dehors de toutes autres taxes qui pourraient aussi le compléter, il est possible de prévoir des cotisations supplémentaires :

1°/ sur les pensions de retraite les plus élevées (à partir de 2.800 euros mensuels par exemple),

2°/ sur les traitements et salaires les plus élevés (à partir de 3.000 euros mensuels)

3°/ sur tous les revenus à partir de 60.000 euros annuels.

La République, c'est le partage et la solidarité.

Voilà un exemple parmi tant d'autres du rétablissement d'une justice sociale aujourd'hui malmenée, et au final, chaque citoyen devrait y trouver son compte.

A ce sujet, le Café Républicain prépare une réforme profonde sur la réajustement des pensions de retraites que vous retrouverez bientôt d'ici quelques jours sur notre site internet :

www.pierre-alain-reynaud.com

La France a besoin d'un grand changement afin que l'égalité entre tous les citoyens ne soit plus un vain mot, et que la vraie république soit au centre du grand débat public.

Pierre-Alain Reynaud

site internet : pierre-alain-reynaud.com

Adresse mail : cafe.republicain@gmail.com

11/01/2013

Lettre ouverte à Gérard ... (Depardieu, évidemment)

 

Depardieu, fiscalité,

Mon Cher Gérard,

Quand je t'ai rencontré voici déjà de bien nombreuses années, tu étais déjà un grand acteur. Mais je n'aurais jamais imaginé que tu puisses être un jour le plus grand acteur du Monde. Oui, je dis bien, le plus grand acteur du Monde à l'heure d'aujourd'hui. Que ce soit au théâtre et particulièrement au cinéma, tu as créé et interprété les rôles les plus difficiles et les plus contrastés, avec un talent phénoménal.

Je ne reviendrai pas sur aucun de tes films ou téléfilms dont tu as toujours assuré le succès avec majesté et à chaque fois sans aucune faille. Ils sont si nombreux qu'il faudrait sans doute plusieurs écrits de milliers pages pour en parler. Mais prenons plutôt en référence les statistiques et le résultat reste édifiant : 59 films de plus de 1 million d'entrées ; 36 films de plus de 2 millions d'entrées ; 20 films de plus de 3 millions d'entrées ; 13 films de plus de 4 millions d'entrées ; 10 films de plus de 5 millions d'entrées ; 6 films de plus de 6 millions d'entrées ; 4 films de plus de 7 millions d'entrées ; 2 films de plus de 8 millions d'entrées ; 1 film de plus de 9 millions d'entrées ; 1 film de plus de 10 millions d'entrées. EXTRAORDINAIRE. Du jamais vu !

Et pourtant aujourd'hui, certains désirent de contester, te critiquer, te désapprouver même dans tes choix et dans tes idées.

La France est un Pays libre. L'Europe est un aussi continent libre avec Maastricht et l'espace Schengen. La liberté existe donc pour chaque citoyen de toute la communauté européenne, avec la possibilité de faire ce qu'il a envie de faire, et à ma connaissance, personne ne s'en plaint.

Mon Cher Gérard, pourquoi n'aurais-tu pas le droit de disposer de ta vie privée comme bon te semble pendant que chacun de nous défend à chaque instant ses libertés individuelles ?

Tu pars en Russie ? C'est ton choix et personne ne peut se permettre de le contester. Quant à ceux qui te critiquent à ce sujet, sous prétexte que tu t'en vas dans un Pays peu enclin à la démocratie, ils devraient examiner la situation de plus près. N'y-a-t-il pas de nombreux français, chefs d'entreprises ou simples particuliers qui sont partis s'installer en Chine, un État encore moins démocratique que la Russie ? Et qui émet alors une quelconque réprobation ? Personne ! Même pas les soi-disant républicains ou démocrates issus des partis de gauche qui parlent sans cesse au nom des libertés du peuple, de la justice et des égalités sociales et qui, au final ne s'opposent jamais aux pays dirigés par une dictature.

Mon Cher Gérard, certains acteurs de gauche, se sont permis de s'indigner contre ton comportement qu'ils jugeaient contraire à la citoyenneté. Qu'ils regardent mieux autour d'eux, et ils verront facilement que certains de leurs amis, comédiens, chanteurs ou sportifs de haut niveau, issus de toutes sensibilités politiques sont partis à l'étranger pour un simple exil fiscal.

Alors, je constate que durant de très longues années, tu as payé de lourds d'impôts. Certes, c'est logique, puisque tu gagnais beaucoup d'argent. Mais ce qu'on oublie souvent, c'est qu'en dehors de ton engagement de contribuable, tu as donné le maximum à la France au niveau des arts, du cinéma ou même du théâtre.

Notre Pays peut être fier de toi, comme il le fut déjà par le passé avec ceux ou celles qui ont fait rayonner la culture dans le Monde.

Mais (car il y a un mais) il existe un problème qui est directement le tien : contrairement à d'autres, tu possèdes un tempérament peu commun : populairement on dira que tu as « une grande gueule ». Tu n'as pas peur de dire « tes vérités », d'accuser quand c'est utile au risque de choquer, et de ne jamais t'excuser lorsque tu estimes être dans ton bon droit. . En fait, tu déranges, ce que certains n'apprécient pas du tout.

Alors, mon cher Gérard, les médias ont fait beaucoup de bruit autour d'une affaire qui, au fond n'avait pas grande importance. Les « départs fiscaux » sont courants en France, depuis de nombreuses années. Ton cas n'est pas exceptionnel et c'est dommage que l'on ait pu te montrer du doigt, sans raison véritable.

Il est clair que tout ce scandale qui a été créé autour de toi, n'est qu'un reflet d'une société égarée et en souffrance. Mais quoi qu'il en soit, tu restes toujours l'immense acteur que chacun de nous connaît, et qui honore entièrement le cinéma français … même si tu possèdes aujourd'hui un passeport russe !

« Je suis un citoyen du monde », répètes-tu souvent. Et c'est ici que nous demeurons satisfaits de cette phrase qui scelle en quelques mots ta vérité identité planétaire.

Mon cher Cher Gérard, tu étais déjà une formidable star internationale, mais parfois nous aurions eu tendance à l'oublier. Grâce à Jean-Marc Ayrault, devenu le spécialiste des bourdes et des faux pas, tu as été élevé au rang de super star des dieux du cinéma, des arts et des lettres.« MINABLE », un mot si « minable » dans la bouche d'un premier ministre irréfléchi qui t'aura apporté finalement la consécration universelle.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com  

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique