logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/08/2012

Les cocus du 6 mai

hollande, ayrault, PSLe changement, c'est maintenant ! Et nous allons en profiter pleinement … si un grand miracle se produit. Mais croyez-vous aux miracles ? François Hollande nous avait promis la lune ? Où est-elle aujourd'hui ? Certains l'ont cru au moment des élections, et d'autres persistent aujourd'hui en prétendant que le gouvernement socialiste va panser les douloureuses plaies de la France.

Mais soyons sérieux. Il est extrêmement clair que les 100 jours du Président Hollande relèvent plus d'un échec que de tout autre chose. Même si plusieurs médias certainement grassement payés par la caisse noire de l'Elysée chantent tout haut la réussite du nouveau Chef de l'Etat.

Qu'ils sont loin déjà l'enthousiasme et le dynamisme du candidat François Hollande lors de son grand meeting du Bourget le 22 janvier 2012 : en ce début d'année, il était surprenant de découvrir un présidentiable quasiment méconnaissable et dévoré par une énergie, une volonté et un charisme que personne ne pouvait soupçonner. Il est vrai qu'à cet instant, l'ancien premier secrétaire du PS inondait de rêves le petit peuple des chaumières, les oubliés de la République, et les citoyens avides de justice et de partage.

Personnellement, je me souviens d'avoir rencontré lors de mes visites au cœur de la France profonde, un petit couple de retraités totalement hypnotisé par le phénomène Hollande, jusqu'à avoir tapissé leur couloir et leur salle à manger de photos représentant le « Grand François, sauveur de la France sarkozyste » (claire comparaison avec la dictature de l'Espagne franquiste !!!...)

Et le couple dont je vous parle représentait l'un des milliers d'exemples que j'ai pu connaître pendant toute la période qui précéda les 22 avril et 6 mai 2012.

Cet engouement se développa chez de très nombreux citoyens de toutes classes sociales, et notamment chez les jeunes, les enseignants, les cadres, et les seniors qui voyaient en François Hollande, l'espoir de la gauche et l'avenir de la Nation. Une ferveur qui ressemblait à celle vécue le 10 mai 1981 lors de la victoire de François Mitterrand.

Malgré la crise, la fête s'installa et se propagea jusqu'au fin fond des provinces qui votèrent massivement pour une assemblée nationale socialiste le 17 juin dernier.

Le bonheur est alors visible quasiment partout, dans les villes, la rue et même dans le pré !

Il est clair que la France va se transformer pour réinstaurer une république « irréprochable » et digne de ce nom.

Seulement, aujourd'hui, la situation se ternit très rapidement. Evidemment, à cause de la faillite financière qui frappe l'Europe, et à ce niveau, faut-il l'admettre, le pouvoir socialiste ne peut être mis en cause. Il faut régler les problèmes, et chacun sait que les grandes difficultés ne peuvent pas se solutionner en quelques jours. Quel que soit le gouvernement en place, c'est un travail de longue haleine qui l'attend pour redresser une situation devenue très inquiétante.

Allons, soyons optimistes et gardons espoir : Vous verrez qu'au fil du temps tout va pouvoir s'arranger ! Et il est vrai que la France est capable de réussir un pari formidable comme elle l'a fait déjà dans le passé : reconstruire son économie, et se positionner dans le Monde comme ce fut le cas dans les années 60 avec l'arrivée du Général de Gaulle.

Seulement, voilà ! De Gaulle était un homme d'exception, et François Hollande ne lui ressemble aucunement.

Les illusions socialistes fondent rapidement, et François Hollande perd toute sa superbe et se dégonfle peu à peu comme une … baudruche !

L'effet doping du 22 janvier 2012 cesse maintenant et rend le Président français à son état naturel : indécis, confus, fluctuant, ambigu, mou, timoré, imprécis, pour ne citer que ces quelques mots.

François Hollande revient aujourd'hui le « petit François Hollande » des années 90, et à partir de cet instant, la France a tout à perdre... et rien à gagner.

Dommage que DSK ait fait de grosses « bêtises » qui l'ont rejeté de la vie politique. Il aurait été certainement un bon président de la République, très capable et ambitieux pour son Pays.

En attendant, je plains volontiers les COCUS du 6 mai qui ne se remettront jamais de cette grosse tromperie, aux aspects carnavalesques.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com

23/08/2012

Rassemblement républicain 25 - 26 août 2012

 

café républicain, rassemblement,

Le prochain week-end s'annonce déjà bien ensoleillé et bien chaud.

Surtout dans le Sud, où à Aix-en-Provence, aura lieu l'université d'été du Café Républicain, les 25 et 26 août prochains.

Les membres et adhérents du Mouvement seront tous présents, comme l'an passé, mais cette fois beaucoup plus nombreux pour cette 2ème édition où les conférences, analyses et débats seront au menu de cet important colloque.

Cette année, si le bureau exécutif du Café Républicain est particulier satisfait évidemment de l'arrivée de nouveaux adhérents, il se félicite aussi de la présence ce week-end, d'anciens militants et membres de l'UMP, du PS et surtout du Modem.

De cette situation, le Café Républicain propose le thème d'un grand rassemblement national et anticipe sur ce projet qui avait été programmé voici quelques mois pour le premier trimestre 2013. En effet, nous avons pu constater lors de précédentes échéances électorales, et tout dernièrement lors de l'élection présidentielle, le combat stérile qui oppose les deux principales formations politiques de notre Pays, l'une à droite et l'autre à gauche. La médiatisation de cette guerre de partis n'arrageant rien au débat citoyen, il advient que les petits groupes politiques deviennent totalement marginaux, souvent oubliés par la presse audiovisuelle et donc boudés par les électeurs qui les considèrent comme les parents « pauvres » de la démocratie et de la république.

Dans un tel contexte, la France ne peut avancer : le pouvoir que détenait l'UMP vient de passer aux mains du Parti Socialiste, comme dans 5 ans il reviendra peut-être à la droite libérale de ce pays. Et in fine, la politique du Pays ne change en rien, ce qui est grave pour le système économique français et pour l'évolution sociale. Il faut considérer que ce type d'alternance n'apporte rien au plus grand nombre des citoyens qui du reste, subissent toujours les mêmes problèmes depuis plus de trente ans.

Il faut donc en finir.

Le rassemblement du Café Républicain propose à la Nation une troisième force politique qui pourra venir contrecarrer en temps utile les ambitions d'une droite peu populaire et d'une gauche totalement sclérosée. Et c'est ici que pourra se situer le vrai changement, celui qui permettra le vrai retour aux valeurs républicaines, dans le cadre de la laïcité et de la défense d'un patriotisme disparu.

Ce changement pourra donc déjà se manifester dès 2014 lors des échéances municipales, puis également au moment des élections régionales, et finalement pour l'élection présidentielle de 2017.

Enfin, parmi les autres thèmes qui seront abordés ce week-end prochain à Aix-en-Provence, il y aura bien évidemment les problèmes qui préoccupent à chaque instant notre société :

1/ le chômage qui ne cesse d'augmenter, et la disparition quasi permanente des entreprises qui ferment ou qui se délocalisent.

2/ l'insécurité publique qui s'aggrave, avec particulièrement l'atteinte aux personnes et aux biens.

3/ la délinquance routière qui devient maintenant un véritable fléau au quotidien.

Le Café Républicain avance … avec le Mouvement Populaire Républicain (M.P.R) et le Front des Etudiants Républicains (F.E.R).

Rendez-vous donc dès samedi dans la campagne aixoise, et si vous ne pouvez pas vous venir dans cette belle région de Provence, nous vous attendons prochainement sur le forum du site du Café Républicain :

www.pierre-alain-reynaud.com

Courriel :cafe.republicain@gmail.com

ATTENTION : bientôt ouverture du site internet du Café Républicain

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com



02/08/2012

COUP DE GUEULE : Ça suffit ! Arrêtons le massacre !

 

accident, alcool, drogue, route,

Partout en France, les drames de la route se multiplient chaque jour, chaque semaine. Les situations sont souvent les mêmes : des chauffards conduisant à vive allure sous l'emprise de l'alcool, fauchent des piétons, entraînant dans la plupart des cas la mort de nombreux innocents.

Parmi tous ces malheurs qui succèdent sans cesse, je citerai le dernier en date qui s'est déroulé dans les rues de La Ciotat où un homme alcoolisé au volant d'une grosse cylindrée a fauché et tué un jeune garçon de 11 ans. L'enfant est mort sous les yeux de ses parents, écrasé par le véhicule contre le mur sur lequel il avait été projeté.

Abominable ! Et le mot est faible, trop faible ! Il n'en existe pas d'autres pour évoquer une telle catastrophe.

Je m'adresse ici à tous les citoyens de notre Pays : Quel seraient vos sentiments si l'un de vos proches, enfant, père, mère, conjoint ou l'un de vos meilleurs amis venaient à disparaître dans de pareilles conditions ? De l'incompréhension sans doute, de la haine peut-être, du dégoût certainement, mais très sûrement un immense chagrin insurmontable.

Alors, devant de tels faits, on ne peut que se révolter ! D'une part, du laxisme habituel qu'entretient les pouvoirs publics, et d'autre part, de l'incroyable clémence qui anime la justice française dans la quasi totalité des cas.

Que faut-il donc faire ? Dans la réalité, c'est assez simple, mais le plus surprenant c'est le déni de tous les gouvernements qui se sont succédés à trouver des solutions, pourtant assez faciles dans l'ensemble.

1. Mesures de prévention des risques : Avant de prévoir toute sanction, il faut envisager l'anticipation des problèmes et l'avertissement. En fait, la nécessité d'une surveillance routière permanente est indispensable : contrôle d'alcoolémie à tous moments de la journée et de la nuit tout au long de l'année, verbalisation sévère et immobilisation du véhicule si nécessaire ; pour les dépassements d'alcool très importants, garde à vue, inculpation et présentation immédiate devant le tribunal correctionnel.

Selon la gravité des faits, augmentation des peines par l'emprisonnement et la condamnation à de lourdes amendes.

2. Modification de la législation : Aujourd'hui, la loi ne punit guère la conduite sous l'emprise et de l'alcool ou de la drogue. Et quand des chauffards provoquent un accident mortel, les coupables échappent le plus souvent à des sanctions sévères, ce qui entraîne facilement une récidive constatée dans la plupart des drames.

Pourquoi ? La définition de l'acte entre tout simplement dans le cadre de l'homicide involontaire : individu ayant provoqué la mort d'une personne sans l'intention de la donner. Trop facile, me direz-vous, hélas ! Le chauffard est souvent considéré comme presque … irresponsable !

Résultat : 12 à 18 mois d'emprisonnement, dans la plupart des cas, et souvent … beaucoup MOINS !

Il faut donc changer la législation.

Aujourd'hui, seule la notion d'homicide volontaire est retenue. Dans une législation nouvelle, il faudrait faire la distinction entre deux sortes d'homicides :

a/ Homicide involontaire (passible du tribunal correctionnel) : il s'applique aux personnes responsables d'un accident mortel commis par un fait indépendant de leur volonté, par une simple faute d'inattention ou un éventuellement par un défaut mécanique inconnu survenu sur le véhicule mis en cause.

b/ Homicide volontaire (passible de la Cour d'assises) : il s'applique à tout individu ayant provoqué par sa faute un accident mortel sur la route, par suite des faits suivants ou dans le cadre d'une situation irrégulière  :

- conduite en état d'ivresse ou sous l'effet de stupéfiants.

- excès de vitesse dépassant 30 kms/h de la vitesse autorisée.

- dépassement dans les zones interdites par le Code de la Route.

- véhicule en très mauvais état et dépouvu d'un contrôle technique valide.

- conduite sans permis.

- défaut d'assurances.

Pourquoi la notion d'homicide volontaire ? Il est clair que tout individu qui se trouve dans l'un des cas précités ci-dessus, est totalement conscient de ses fautes, et dans ces conditions, le véhicule impliqué dans l'accident peut être considéré comme une ARME destructrice.

Si l'Etat ne prend des dispositions urgentes vis-à-vis de ces délinquants de la route de plus en plus nombreux, les associations doivent se manifester et forcer les pouvoirs publics à modifier les lois en cours, pour le bien-être de tous, et pour la sécurité quotidienne de chaque citoyen.

La République n'est pas pas un espace de « Far West » où chacun agit comme bon lui semble. Et si personne n'est capable d'imposer des règles et des obligations, on est alors se demander à quoi servent les députés, la police, la gendarmerie, et au final la justice.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

Mail : cafe.republicain@gmail.com



 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique